Blog

Comment choisir son assurance emprunteur ?


En matière d'immobilier, il est indispensable d'agir avec précaution et de bien choisir son assurance emprunteur. Cette démarche nécessite la prise en compte de nombreux critères tels que les tarifs, les garanties et exceptions, l’indemnité, etc. Dans le but de vous aider à y voir plus clair dans toute cette procédure, nous vous proposons trois étapes à suivre pour obtenir une assurance emprunteur qui répond à vos besoins. 

Réalisez une étude comparative pour ne pas se tromper

Cette étape implique de connaitre d’emblée les garanties exigées par la banque. Parmi les solutions de comparaisons, le comparateur assurance de prêt immobilier reste la plus efficace. Avec un comparateur en ligne, vous trouverez et pourrez entrer en contact avec un établissement proposant une offre d’assurance emprunteur avantageuse.

En plus de la comparaison des tarifs, il est impératif de vérifier les spécificités quant à la prise en charge. Celles-ci varient selon les assureurs et certains contrats les engagent à partir de 50% d’invalidité ou plus. Choisir le taux le moins élevé vous sera évidemment plus favorable. 

Évaluer les délais de franchise et le mode d’indemnité

La franchise fait référence au délai de latence pendant lequel l’assurance n’est pas activée. Selon les contrats les délais diffèrent et sont compris entre 3 et 4 mois. Pour bénéficier le plus rapidement de l’assurance, il est recommandé d’opter pour la plus courte franchise.

Hormis la franchise, l’indemnité est un autre critère à vérifier. Elle est disponible en deux modes, le forfaitaire et l’indemnitaire. Vous obtiendrez plus de couvertures avec le forfaitaire, car il inclut sur le montant de la mensualité assurée tandis que le régime indemnitaire prend exclusivement en charge la perte due à l’incapacité.

Connaitre les exceptions et situations de rupture du contrat 

Les garanties proposées par l’assureur sont en partie dépendantes de l’état de santé du souscripteur. Il est donc important de remplir en bonne et due forme le questionnaire médical. Certaines situations d’omission ou d’insuffisance de communication sur l’état de santé peuvent entraîner des exclusions ou annuler certaines garanties fixées par l’assureur. 


15 février 2018
Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


1 + 0 =