Achat immobilier Lausanne

59 Vues
Achat d'une résidence secondaireLes ressortissants des Etats membres de l'UE et de l'AELE qui travaillent comme frontaliers en Suisse (permis G) peuvent acquérir sans autorisation une résidence secondaire dans la région où ils travaillent. L'appartement ne peut être loué, même partiellement, à des en lire plus

Visiter le Site Ajouter aux Favoris Contacter l'Auteur
Boîte à Outil

59 Vues

0 Commentaires

Imprimer cette Page

Ajouter aux Favoris

Achat d’une résidence secondaire

Les ressortissants des Etats membres de l’UE et de l’AELE qui travaillent comme frontaliers en Suisse (permis G) peuvent acquérir sans autorisation une résidence secondaire dans la région où ils travaillent. L’appartement ne peut être loué, même partiellement, à des tiers. Si la superficie du terrain dépasse 100 m2, le bureau du cadastre vérifie si une procédure d’autorisation est nécessaire.

Achat d’un terrain non viabilisé sur un chantier de construction

L’achat d’un terrain non viabilisé dans une zone résidentielle, industrielle ou commerciale nécessite en principe un permis, à moins que les travaux de construction d’un bâtiment ne nécessitant pas de permis (appartement, résidence secondaire ou siège social) ne commencent dans l’année. L’accumulation de terrains à bâtir, non seulement dans les zones résidentielles, mais aussi dans les zones industrielles et commerciales, est considérée comme un investissement illégal.

Création d’entreprise

En Suisse, tout le monde peut, en principe, créer une entreprise ou y participer financièrement. Selon la forme juridique de l’entreprise, les conditions sont différentes : le propriétaire ou le propriétaire d’une entreprise individuelle, par exemple, doit résider en Suisse. Les ressortissants étrangers doivent disposer d’un permis de séjour et d’un permis de travail pour gérer les activités d’une entreprise.

Il existe quatre formes juridiques communes aux sociétés suisses : la société anonyme, la société à responsabilité limitée, la société en nom collectif et l’entreprise individuelle. Le choix de la forme juridique dépend de différents critères. Dans une société anonyme, la majorité des membres du conseil d’administration ayant pouvoir de signature doit résider en Suisse. Dans une société à responsabilité limitée, au moins un des administrateurs ayant le pouvoir de signature doit résider en Suisse.

La création d’une société comprend essentiellement les étapes suivantes

  • choix de la forme juridique   
  • l’authentification notariale des actes de fondation
  • ouverture d’un compte bloqué pour le capital initial
  • l’envoi des documents de fondation certifiés à l’Office du registre du commerce
  • dans certains cas, paiement du droit de timbre (le droit de timbre est dû lorsque le capital de la société dépasse CHF 1 million et correspond à 1% du capital)
  • vérification auprès de l’Administration fédérale des contributions si l’entreprise est assujettie à la TVA
  • immatriculation auprès de l’autorité cantonale de l’assurance vieillesse et survivants (AVS)

Le portail du Secrétariat d’Etat à l’économie des petites et moyennes entreprises fournit une multitude d’informations sur la création d’entreprises. Depuis le portail, vous pouvez vous inscrire en ligne au registre du commerce et à l’AVS et effectuer les formalités de TVA.

Vous trouverez de plus amples informations pour les investisseurs sur le site Internet de Switzerland Global Enterprise, qui est responsable de la promotion des investissements et de la place économique suisse.

Achat d’un bien immobilier à titre d’investissement

Si vous voulez investir dans un bien immobilier rentable, vous devez rechercher des biens qui peuvent être utilisés à des fins commerciales (usines, entrepôts, bureaux, surfaces commerciales, supermarchés, hôtels, restaurants, etc. Aucune autorisation n’est requise pour l’achat de telles propriétés. Peu importe que l’acheteur utilise le bien pour sa propre entreprise ou le loue à des tiers à des fins commerciales.

Ce type de propriété peut également être acheté comme une forme simple d’investissement. En plus de l’achat du bien immobilier sans autorisation, vous pouvez également acquérir d’autres droits, tels que la création d’un droit d’achat, de préemption ou de recouvrement, le financement de l’achat du bien immobilier ou l’achat d’un dossier hypothécaire.
Hypothèques et financement

Il existe essentiellement trois types d’hypothèques en Suisse : les hypothèques à taux fixe, les hypothèques à taux variable et les hypothèques basées sur un taux de référence (Libor).

Comme sur les autres marchés, le taux d’intérêt d’une hypothèque variable est calculé sur la base de l’évolution du marché des capitaux. La durée du mandat est indéterminée. Les prêts hypothécaires à taux fixe ont un taux d’intérêt fixe et une durée fixe de un à dix ans. Les prêts hypothécaires avec un taux d’intérêt de référence sont basés sur l’indice Libor pour le marché de l’euro.

En Suisse, pour obtenir une hypothèque pour l’achat d’une maison, vous devez investir au moins 20% du prix total de la propriété en actions. Les coûts annuels de l’hypothèque, de l’amortissement, de l’entretien et des frais accessoires de l’immeuble ne devraient pas dépasser en moyenne un tiers du revenu brut. Le taux d’intérêt peut varier d’une banque à l’autre ; il vaut la peine de demander différentes offres.

L’accession à la propriété est imposée par la Confédération et les cantons. Les propriétaires peuvent faire des déductions en fonction des taux hypothécaires et des coûts d’entretien.

Adresse internet de votre Site Lien vers le Site Internet
Acceptation des Conditions
En cochant cette case, je déclare avoir pris connaissance des règles de soumission et les accepter sans réserve.
Catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


9 + 7 =