Quid de la solution de portage salariale : comment ça marche ?

650 Vues
Le fonctionnement du portage salarial de A à Z. La création d’entreprise nécessite généralement un investissement considérable. Avant de se lancer dans cette aventure, il paraît judicieux de passer par le portage salarial. Redécouvrez les points essentiels sur ce sujet. Qu’est-ce q en lire plus

Ajouter aux Favoris Contacter l'Auteur
Boîte à Outil

650 Vues

0 Commentaires

Imprimer cette Page

Ajouter aux Favoris

Le fonctionnement du portage salarial de A à Z.

La création d’entreprise nécessite généralement un investissement considérable. Avant de se lancer dans cette aventure, il paraît judicieux de passer par le portage salarial. Redécouvrez les points essentiels sur ce sujet.

Qu’est-ce que le portage salarial ?

C’est un genre de compromis entre le statut d’indépendant et de salarié. Il est arrivé en France en 1980, mais il s’est démocratisé en 2000. Il s’agit d’une solution parfaite pour démarrer une activité sans risque. Généralement, il met en jeu 3 opérateurs indispensables : l’entreprise, le travailleur porté et le client. Le premier fait office d’employeur. Il signe le contrat avec l’acteur qui bénéficiera de la prestation. Le deuxième s’occupe d’effectuer la tâche sous la responsabilité de la société. Le troisième quant à lui est la compagnie qui propose la mission.

Principal fonctionnement de ce statut

En optant pour ce statut, une personne bénéficie d’une totale liberté. Elle peut choisir la méthode idéale pour mener à bien sa mission. Elle a aussi l’occasion de chercher un client selon ses propres techniques de prospection. Elle devient en quelque sorte une chef de Micro-entreprise qui doit veiller au développement de son activité. Néanmoins, elle reste sous l’enseigne de la compagnie de portage. Celle-ci prend en charge les différentes formalités administratives. Elle s’occupe également de facturer le client en fonction des services fournis.

Combien le travailleur porté gagnera-t-il ?

Le salarié porté recevra généralement une rémunération à la fin du mois. Cette somme représente entre 45 % et 55 % de l’argent obtenu. Concrètement, si ce dernier s’élève à 1000 euros, l’acteur qui a effectué la mission aura 500 euros avec une fiche de paie. C’est le cas si les deux parties ont fixé un taux de 50 %. Le reste fait office de commission pour l’entreprise. Celle-ci l’utilise aussi pour régler les différentes obligations administratives. Dans la liste, on peut citer la TVA, les charges sociales, etc.

À qui s’adresse le portage salarial ?

Ce statut convient aux individus qui souhaitent profiter d’une totale indépendance dans l’accomplissement de ses tâches. Tout le monde peut le choisir y compris les retraités encore en activité ainsi que les jeunes diplômés. Très souvent, il est très populaire dans le domaine de prestation de service : conseils, formations, dépannages, etc. En revanche, il n’est pas très notoire dans le secteur de la vente et du bâtiment.

Quel contrat de travail s’applique à ce statut ?

Avant de réaliser la mission, la société, par exemple ABC Portage, et le travailleur doivent établir un contrat. La nature de cette convention dépend des deux parties concernées. Il peut s’agir d’un accord à durée indéterminée ou déterminée. Le salarié peut effectuer la tâche à plein temps ou à temps partiel. Il est donc important de bien lire le document proposé par la compagnie avant de le signer. Cette initiative permet d’éviter les mauvaises surprises.

Les avantages du portage salarial

Le portage présente des avantages pour les 3 parties concernées. La société n’a plus besoin d’engager un salarié fixe. Le travailleur bénéficie d’une liberté parfaite pendant la réalisation de la mission. Il perçoit une rémunération chaque mois. Le client quant à lui profite d’une prestation de qualité. Dans cette optique, ce statut figure parmi les plus appropriés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


9 + 4 =