Blog

Une maison de campagne qui a la côte


La crise de 2007/2008 de l'immobilier a fait beaucoup de tort à l'achat de maison secondaire, depuis une petite année, les agences ont constaté une hausse de la demande qui ravit les professionnels du milieu.

C'est l'amour à la plage.

D'un point de vu géographique, les acheteurs sollicitent vraiment un bien avec la mention « pieds dans l'eau ». Une hausse d'achat d'appartement à Saint-Malo a été constatée et la ville met tout en place pour attirer ces acheteurs. Selon une étude réalisée par l'IFOP, 44 % des Français souhaiteraient acheter en bord de mer contre 22 qui préfèrent la campagne et 13 pour la montagne. Grâce au taux d'emprunt bas constatés et aux négociations avec les vendeurs, ce projet est à nouveau possible pour la plupart des Franciliens. Bien que les goûts aient évolué, au XXe siècle, les acheteurs étaient plutôt tournés vers les vieilles pierres, dans le but de rénover pour les vieux jours ou plus accessibles, car moins cher que du neuf, les acheteurs d'aujourd'hui sont plus tournés vers du neuf, avec un aménagement optimal pour recevoir la famille, ils ne veulent plus s'encombrer de travaux et préfèrent un coin paisible ou se ressourcer pour le week-end, ou pendant les vacances.

Un bien interchangeable

Dans le même schéma, la maison de campagne était un bien qui se transmettait de génération en génération, mais on constate de plus en plus que les acheteurs ne conservent pas leur bien qu'entre 10 et 15 ans. Est-ce dû à cette société de consommation, qui nous pousse à toujours changer dès que ça devient un peu encombrant ? Ou bien à la fiscalité qui refroidit un peu la joie d'avoir une résidence secondaire ? La taxe immobilière et la taxe foncière étaient déjà un coût important pour les propriétaires, mais avec l'ajout de l'impôt sur la fortune immobilière dissuadent d'avantage ceux-ci à se lancer. De nombreux acquéreurs se tournent vers du locatif afin de rentrer dans leurs « frais », le point noir étant qu'ils ne peuvent pas toujours profiter de leur bien pendant les vacances. Une solution idéale pour les couples sans enfants à charge.


31 mai 2018
Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


8 + 9 =